L’Équateur agrandit sa reserva marina de Galápagos

(Puerto Ayora) L’Equateur a officiellement agrandi vendredi de pres de 60% sa reserve marine des Galápagos, paradise de la biodiversité dans l’océan Pacifique, a constaté l’AFP.

Publicado el 14 de enero

À bord d’une embarcation scientifique du Parc national des Galapagos (PNG), montado en large de l’île de Santa Cruz (l’une des cinq îles de l’archipelago), le president équatoria Guillermo Lasso a signé le décret créant une nouvelle reserve naturelle baptisée « Fraternité ».

Reserva marina de 60.000 km2 s’ajoute a la reserva de 138.000 km2 existant depuis mars 1998, celebre notamment pour ses tortues et sa très riche faune marine.

L’archipel equatoria, que inspiró la teoría de la evolución del naturalista inglés Charles Darwin, compte désormais 198 000 km2 de zona marina protegida.

La creación de «Fraternité» es un «mensaje clair au monde», una ocasión declarada à cette M. Lasso. Il s’agit d'»una nueva relación avec la Terre, une new façon de comprendre ce que signifie le progress de l’humanité», aseguró at-il.

El presidente de Colombia, Iván Duque, y el expresidente de América, Bill Clinton, sobre asistir en el futuro, como representante de los gobiernos de Costa Rica y Panamá.

La nueva reserva, en el norte del archipiélago, se encuentra justo en la frontera marítima de Costa Rica. Elle forma un corredor marino que se conecta a la zona protegida de Cocos (Costa Rica), junto a un corredor natural de migración de la fauna marina.

Las zonas protegidas de las islas de Malpelo (Colombia) y Coiba (Panamá) doivent ultérieurement s’y dan cuenta de la creación de una reserva de biosfera marina transfrontalière, que es una zona exenta de pesca industrial de más de 500.000 km2dans des eaux o évoluent tortues de mer, baleines, requins et raies mantas.

« Necesidad vitale »

Cette nouvelle reserve «garantiza la supervivencia del 40% de las espèces marines du monde», aseguró el presidente colombiano Duque.

« Nous sommes peut-être un petit territoire […]mais la planète est aussi la nôtre », a plaidé de son côté le président Lasso, qui avait annoncé la Creation de cette nouvelle ère protégée lors de la COP26 de Glasgow en Écosse, in novembre dernier, en échange d’une réduction de sa dette internacional.

«Les mers sont de grands régulateurs du climat mondial», at-il ajouté, soulignant que «prendre soin d’elles n’est pas un idealisme naïf, c’est une necessité vitale».

L’archipelago des Galápagos, qui doit son nom aux tortues géantes endémiques qui y vivent, est situé à 1000 km des côtes de l’Équateur et classé Patrimoine mondial et réserve mondiale de biosphère pour sa flore et sa faune uniques.

Cette zone, protégée et où la pêche Industrielle est interdite, est la deuxième plus grande au monde et compte plus de 2900 espèces marines.

En marzo de 2016, el Equateur avait créé a sanctuaire supplémentaire de 38 000 km2 en Galápagos para protéger le requin-marteau (Sphyrnidae), une spece menacée.

Augusto Llanos

"Pionero de Internet. Alborotador. Apasionado amante del alcohol. Defensor de la cerveza. Zombie ninja".

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.